Actu.médicales

Comment gérer une corticothérapie à faible dose au long cours : avis d’experts

Une série d’experts de l’EULAR ont apporté leur avis pour définir les niveaux de posologies de corticoïdes délétères sur le long cours.

D’un commun accord, le groupe considérait que les conséquences à long terme d’une corticothérapie à une dose ≤ 5 mg d’équivalent de prednisone par jour étaient faibles, alors que les effets indésirables à long terme doivent être considérés comme importants pour des doses > 10. Au-delà et 5 et en dessous de 10, le risque apparaît intermédiaire et dépendant du profil patient.
Il y a des patients pour qui la posologie entre 5 et 10mg/j est acceptable avec des conséquences à long terme faibles :

acth290716_fig1

Il y a d’autres patients pour lesquels la posologie entre 5 et 10mg/j au long terme apparaît difficilement acceptable. Leur profil se définit comme tel :

acth290716_fig2

En conclusion, la dose minimale de sécurité de l’utilisation des corticoïdes au long cours dépend non seulement de la dose, mais aussi du profil patient selon l’avis des experts du comité EULAR.

Par le Pr Eric Hachulla (CHRU – Lille) [Déclaration de liens d’intérêts]
Article commenté :
Defining conditions where long-term glucocorticoid treatment has an acceptably low level of harm to facilitate implementation of existing recommendations: viewpoints from an EULAR task force.
Strehl C et al.
Ann Rheum Dis 2016 ; 75 :952-7.

Retrouvez l’abstract en ligne

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X