Actu.médicalesCardiologie

Coronarien hypertendu : la pression artérielle ne doit pas être trop basse

E. Vidal-Petiot et coll. ont étudié (n = 22 672) l’association entre le niveau de pression artérielle (PA) obtenu sous hypertensiontraitement antihypertenseur et le pronostic cardiovasculaire des sujets qui ont tout à la fois une maladie coronaire et une hypertension artérielle (HTA). Sur un suivi moyen de 5 ans, une PAS ≥ 140 mmHg et une PAD ≥ 80 mmHg étaient associées à une augmentation du risque d’événements cardiovasculaires. Une PAS < 120 mmHg était également associée à une augmentation du risque de survenue d’un des événements du critère composite principal (décès d’origine cardiovasculaire, infarctus du myocarde fatal ou non, accident vasculaire cérébral fatal ou non), une PAD < 70 mmHg était aussi associée à une augmentation de l’incidence du critère composite principal.

 

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X