Actu.médicales

COVID-19 : Considérations cliniques pour les patients diabétiques au temps de l’épidémie

Le COVID-19, touche plus de 100 pays au travers du monde. La maladie est transmise par des gouttelettes respiratoires mais d’autres modes de transmission ne sont pas éliminés.
Cette maladie est de sévérité variable, d’un « simple syndrome grippal » à une pneumopathie fulminante avec détresse respiratoire et décès. Le taux de mortalité est variable selon les régions et ces estimations changent avec les données disponibles. Elle est de 3,4% selon l’OMS début mars mais évaluée à 1,4% dans une analyse rapportée chez plus de 1000 patients des hôpitaux principalement chinois.

Diabète, infections respiratoires et COVID-19 :
Les patients diabétiques sont plus à risque d’infections et particulièrement la grippe commune et les pneumopathies. Ce risque peut être réduit sans être complètement éliminé par un bon contrôle glycémique.
Il est recommandé de réaliser une vaccination antigrippale et antipneumococcique à tous les patients diabétiques (après l’âge de 2 ans). En effet, le diabète est un important facteur de risque de mortalité des infections virales respiratoires. Cela a déjà été constaté lors de la pandémie de grippe A en 2009 (H1N1), du SARS (lié au MERS-CoV).
Les données chez les patients diabétiques atteints du COVID-19 sont encore limitées : le diabète était présent chez 42% des décès dus au COVID-19 à Wuhan dans une 1ère étude, mais n’était pas retrouvé comme un facteur de risque de sévérité chez 140 patients dans une autre étude. Une autre étude sur 150 patients retient le nombre de comorbidités comme un facteur significatif de risque de mortalité.
L’analyse de 11 études d’anomalies biologiques ne mentionne pas l’augmentation de la glycémie ou le diabète comme prédicteur de sévérité de la maladie. Malgré ces données dans de petites études, un rapport sur 72.314 cas de COVID-19 montre une augmentation de la mortalité des patients diabétiques, 2,3% globale et 7,3% chez les patients diabétiques.

Mesures de prévention :
La connaissance sur la prévalence et l’évolution de la maladie chez les patients diabétiques va évoluer. Actuellement, il semble raisonnable de considérer nos patients diabétiques comme plus à risque de développer une infection à SARS-CoV-2.

– Quelles mesures spécifiques ?
Maintenir un bon contrôle glycémique car cela pourrait aider à diminuer le risque d’infection et sa sévérité. Leur statut rénal et cardiaque doit être au maximum stabilisé. Eviter les carences protéiques et vitaminiques. Réaliser de l’exercice physique, qui améliore l’immunité, mais en individuel++. Il n’y a aucune donnée sur l’intérêt d’une vaccination grippale ou pneumococcique face à l’épidémie actuelle.
– Evidemment, ces mesures se rajoutent aux mesures préventives générales appelées mesures barrières (lavages des mains…).

Mesures thérapeutiques chez un patient diabétique infecté COVID :
Isolement et prise en charge à domicile si maladie modérée. Les patients diabétiques de type 1 doivent contrôler les cétones si fièvre et hyperglycémie. L’adaptation des bolus et l’ajout de bolus correctifs peuvent être nécessaires au maintien d’une normoglycémie. Les antidiabétiques causant une hypovolémie doivent être évités, les patients doivent contrôler leur glycémie régulièrement.
Chez les patients hospitalisés, l’insuline est l’agent privilégié.
Il n’y a pas de recommandations particulières aux diabétiques concernant les thérapies antivirales.

Article commenté :
Clinical considerations for patients with diabetes in times of COVID-19 epidemic.
Gupta R, Ghosh A, Singh AK, Misra A
Diabetes Metab Syndr. 2020 ; 14(3):211-212.

** Retrouvez l’abstract en ligne

Bouton retour en haut de la page
X