Actu.médicalesDiabétologiePathologies

Diabète de type 2 : dissocier sucre et sel

De simples mesures diététiques mimant l’effet de la chirurgie gastrique par by-pass, comme la diminution de l’ingestion simultanée de sel et de sucre, pourraient contribuer à prévenir le diabète. C’est ce que montrent des travaux parus dans Cell Metabolism.

Des chercheurs lillois proposent une nouvelle approche diététique pour réduire la glycémie chez les diabétiques de type 2 : diminuer l’ingestion simultanée de sel et de sucre pour limiter l’absorption de glucose ingéré et son passage dans le sang.
C’est en effet ce que montrent leurs travaux réalisés chez le miniporc. Les auteurs sont partis du fait que la chirurgie gastrique par by-pass Roux-en-Y améliore considérablement le contrôle glycémique chez les obèses diabétiques et ce, indépendamment de la perte de poids.diabete-de-type-2-bientot-un-implant-medicament
Certains patients retrouvent une glycémie normale dès leur sortie de l’hôpital et la grande majorité d’entre eux peut même interrompre son traitement antidiabétique par la suite. Le remodelage du système digestif qui suit cette intervention est largement impliqué dans ce phénomène mais l’effet est si important et durable que d’autres mécanismes sont forcément impliqués.
Une équipe du CHRU de Lille a observé les effets du by-pass chez des patients volontaires et a constaté une diminution de l’absorption des sucres ingérés et une élévation de la glycémie après le repas. Pour en savoir plus, les chercheurs ont effectué un by-pass chez des miniporcs et ont alors constaté qu’après l’intervention, le sucre ingéré n’était plus absorbé que dans la partie basse de l’intestin, lorsqu’il entre en contact avec la bile.
En revanche, l’absorption augmente en ajoutant de la bile. Et curieusement, en ajoutant du sodium ! L’ajout de sel au repas des animaux a suffi à restaurer l’absorption du sucre dans la partie haute de l’intestin. Pour les auteurs il semble donc rationnel de limiter l’ingestion simultanée de sucre et de sel chez les diabétiques.
Des molécules inhibant sélectivement le transporteur sodium-glucose intestinal pourraient également mimer cet effet. Les premiers résultats chez l’homme semblent prometteurs.

Référence :
Baud et al.
Bile Diversion in Roux-en-Y Gastric Bypass Modulates Sodium-Dependent Glucose Intestinal Uptake
Cell Metabolism 23, 1–7 (March 8, 2016)
[Retrouvez l’abstract en ligne]

Bouton retour en haut de la page
X