Actu.médicalesGastroentérologie

Des résultats prometteurs pour les anti-PD1 dans le carcinome épidermoïde de l’oesophage réfractaire aux traitements standards

Après échec d’une première ligne de chimiothérapie, les options thérapeutiques des carcinomes épidermoïdes de l’œsophage sont limitées. Le gefitinib, un ITK anti-EGFR, n’a pas démontré de bénéfice significatif dans un essai de phase 3, et l’irinotecan semble peu efficace dans cette situation, d’après une analyse rétrospective. Les réponses objectives y étaient respectivement de 3% et 4%.

Dans cet essai multicentrique japonais de phase II monobras, le nivolumab était administré à 3mg/kg toutes les 2 semaines chez les patients atteints d’un carcinome de l’œsophage, réfractaires ou intolérants aux 5-FU, sels du platine, et taxanes.
L’objectif principal était le taux de réponse objective, évalué par une relecture centralisée. Cinquante-trois patients évaluables étaient nécessaires pour détecter une réponse objective de 15% ou plus, avec une puissance de 80% et un risque α unilatéral de 2,5%.

Soixante-cinq patients ont été inclus. Plus de 2/3 de patients avaient déjà reçu une intervention chirurgicale, de la radiothérapie, et/ou ≥ 3 lignes de chimiothérapie.
Le taux de réponse objective était de 17% (IC 95%, 10-28) selon RECIST (figure 1), et de 25% selon immune-RECIST (IC 95%,16-37). La survie globale médiane était de 10,8 mois (figure 2).
Les toxicités de grade 3-4 étaient rapportés chez 17 (26%) patients, avec des toxicités sévères de grade 3-4 liées au traitement chez 8 (12%) patients.

Figure 1. Changement maximal en taille à partir de l’inclusion

 

Figure 2. Survie globale selon Kaplan Meier

Cet essai confirme que les anti-PD1 ont un profil de tolérance favorable même chez les patients atteints d’un cancer épidermoïde de l’œsophage avancé et lourdement prétraités.
Le taux de réponse objective de 17% et la survie globale moyenne de 10,8 mois chez ces patients réfractaires sont très encourageants et doivent être validés dans un essai de phase 3.

Article commenté :
Nivolumab treatment for oesophageal squamous-cell carcinoma: an open-label, multicentre, phase 2 trial
Kudo T, Hamamoto Y, Kato K et al.
Lancet Oncol. 2017 ; 18(5):631-639.

Retrouvez l’abstract en ligne

Bouton retour en haut de la page
X