Actu.médicales

Deux études mettent en avant des nouvelles biothérapies pour la Rectocolite hémorragique

Deux études de phase 3 attestent de l’efficacité de deux nouvelles biothérapies injectables dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère, réfractaire au traitement conventionnel voire à une biothérapie par anti-TNF : l’ustekinumab et le védolizumab. Ces études sont parues dans le NEJM.

L’ustékinumab est un anticorps anti-IL12 et anti-IL23. Il a été administré pendant 8 semaines en phase d’induction puis pendant 44 semaines en phase de maintenance chez des patients atteints de rectocolite hémorragique modérée à sévère, versus placebo.
Ceux qui répondaient à cette première phase d’induction recevaient une dose de 90mg d’ustékinumab toutes les 12 semaines (n=172) ou 8 semaines (n=176), ou un placebo (n=175). Le critère de réponse était un score de Mayo ≤ 2 (score de 0 à 12 du moins au plus sévère).

Le taux de réponse à la phase d’induction a été de 15.5% à 15.6% dans le groupe ustékinumab contre 5.3% sous placebo (P<0.001) et chez ces répondeurs, 38.4% ont répondu à l’ustékinumab injecté toutes les 12 semaines, 43.8% toutes les 8 semaines et 24% au placebo (P=0.002 et P<0.001) avec des incidences d’effets indésirables équivalentes.

Dans une autre étude multicentrique, le vedolizumab et d’adalimumab ont été comparés chez des adultes également atteints de rectocolite hémorragique modérée à sévère pour savoir si le premier est supérieur au second. Là encore, le critère principal était l’obtention d’un score de Mayo ≤ 2, et ce, à la semaine 52 après l’initiation du traitement.

769 patients ont participé à l’étude et ont reçu l’un des deux traitements. Au terme des 52 semaines, ils étaient 31.3% à avoir atteint le critère principal dans le groupe vedolizumab et 22.5% dans le groupe adalimumab (P=0.006) avec amélioration endoscopique (39.7% vs. 27.7%; P<0.001).

Références :
Bruce E. Sands et al.
Ustekinumab as Induction and Maintenance Therapy for Ulcerative Colitis
N Engl J Med 2019; 381:1201-1214
[Retrouvez l’abstract en ligne]
Bruce E. Sands et al.
Vedolizumab versus Adalimumab for Moderate-to-Severe Ulcerative Colitis
N Engl J Med 2019; 381:1215-1226
[Retrouvez l’abstract en ligne]

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X