Actu.médicalesGastroentérologie

Éradication d’Helicobacter pylori en prévention secondaire des cancers gastriques métachrones

L’éradication préventive d’Helicobacter pylori (HP) diminue de 50% le risque de lésion maligne métachrone, tout en améliorant l’atrophie gastrique à long terme. Des chercheurs sud-coréens ont réalisé une étude randomisée, en double aveugle contre placebo, pour évaluer l’effet d’une éradication thérapeutique de la bactérie HP sur le taux de cancers gastriques métachrones à 1 an et sur le niveau d’atrophie du corps gastrique à 3 ans. Ils publient leurs résultats dans le New England Journal of Medicine.

Les patients ayant un cancer gastrique de stade précoce limité à muqueuse ou à la sous-muqueuse ont généralement une perte de muqueuse glandulaire et sont à haut risque de nouveau cancer gastrique métachrone. Les effets à long terme de l’éradication d’Helicobacter pylori dans la prévention du cancer restent incertains.
Les auteurs ont réalisé une étude randomisée incluant 396 patients originaires de Corée du Sud atteints d’un cancer de l’estomac de stade précoce traité par résection endoscopique ou atteints d’un adénome de haut grade. Ils les ont répartis en deux groupes : 194 ont reçu un traitement d’éradication d’HP et 202 un placebo et ils les ont suivis pendant 5,9 ans en médiane.
Au total, 14 cancers gastriques métachrones ont été diagnostiqués (par endoscopie gastrique réalisée en systématique) dans le groupe traitement et 27 dans le groupe placebo, soit un risque relatif de 0,5 (IC95%= [0,26-0,94], p=0,03).
De la même façon, les anomalies histologiques, en particulier l’atrophie glandulaire, étaient significativement améliorées pour 48,4% des participants dans le groupe traité contre 15,0% dans le groupe contrôle (p<0,001).
Les auteurs ont retrouvé significativement plus d’effets secondaires modérés dans le groupe traité mais aucun effet secondaire grave. Les auteurs concluent que l’infection à HP semble être un facteur de risque majeur de cancers gastriques et que son éradication est souhaitable en prévention secondaire.

Référence :
Choi IJ, Kook MC, Kim YI, Cho SJ, Lee JY, Kim CG, Park B, Nam BH.
Helicobacter pylori Therapy for the Prevention of Metachronous Gastric Cancer.
N Engl J Med. 2018 Mar 22;378(12):1085-1095.
Retrouver l’abstract en ligne

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X