Actu.médicalesGynéco-obstétrique

Hypothyroïdie infraclinique : traitement associé à des bénéfices et des risques pendant la grossesse

Un traitement par hormones thyroïdiennes est associé à une baisse significative du risque de fausse couche en cas d’hypothyroïdie infraclinique mais d’autres risques sont accrus notamment celui d’accouchement prématuré, diabète gestationnel et pré-éclampsie. C’est ce que montre une étude parue dans le BMJ.

Un traitement par hormone thyroïdienne est associé à une baisse du risque de fausse-couche chez les femmes présentant une hypothyroïdie infraclinique, en particulier celles chez qui la concentration de TSH est comprise entre 4.1 et 10 mIU/L avant traitement. C’est ce que montre une étude parue dans le BMJ.
Les auteurs ont effectué une étude de cohorte rétrospective incluant 5405 participantes : des femmes présentant une hyperthyroïdie infraclinique avec un taux de THS compris entre 2.5 et 10 mIU/L. Parmi elles, 843 étaient traitées par hormones thyroïdiennes. Elles avaient une concentration moyenne de TSH de 4,8 mIU/L avant traitement. Les 4562 autres n’étaient pas traitées et présentaient une concentration moyenne de 3.3 mIU/L.
Les données montrent que les fausses couches étaient significativement moins fréquentes chez les femmes traitées que chez les non traitées (10,6% vs 13,5%), soit une baisse du risque relatif de 38% mais uniquement chez celles dont la concentration de THS avant traitement était comprise entre 4.1-10 mIU/L et pas en cas de concentration inférieure.
Par contre, chez les femmes traitées le risque de prématurité était plus important (+60%), celui de diabète gestationnel également (+37%) et celui de pré-éclampsie (+61%).

Référence :
Spyridoula Maraka et al.
Thyroid hormone treatment among pregnant women with subclinical hypothyroidism: US national assessment
BMJ 2017;356:i6865
[Retrouvez l’abstract en ligne]

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X