Actu.médicalesCardiologie

Insuffisance cardiaque : pas de bénéfice du fer par voie orale.

Une étude de phase 2 publiée dans le JAMA ne montre pas de bénéfice de la supplémentation martiale par voie orale chez des patients carencés et avec une insuffisance cardiaque à FEVG réduite.

Dans l’étude IRONOUT HF l’apport de fer par voie oral (300mg/j) ne montre pas de bénéfice significatif chez des patients avec carence martiale et insuffisance cardiaque à FEVG réduite. La consommation maximale d’oxygène (VO2max) critère principale de l’analyse, n’a pas été significativement différent du groupe placebo à 16 semaines : IC 95%, −34 à +76 mL/min; p = 0.46

Une étude de phase 2 randomisée.

IRONOUT HF est un essai de phase 2 de 16 semaines, randomisé versus placebo. Le but était d’évaluer, chez 225 patients avec une insuffisance cardiaque à FEVG réduite (>40%) et une carence martiale, l’effet de la supplémentation en fer par voie oral 300 mg/J. La carence martiale était définie par une ferritinémie de 15 à 100 ng/mL ou une ferritinémie de 101 to 299 ng/mL associé à un coefficient de saturation de la transferrine de moins de 20%.
En plus du critère principal, la VO2max, d’autre critères ont été analysé comme l’évolution de la distance de marche en 6 min, les dosages plasmatiques de NT-proBNP, et la qualité de vie (Kansas City Cardiomyopathy Questionnaire, KCCQ).

Pas de bénéfice sur les critères secondaires.

La supplémentation n’apporte également aucun bénéfice sur les autres critères analysés. Aucune différence significative (p>0,05) n’a été démontré ni entre sous-groupes, ni après ajustement sur le poids ou d’autres facteurs confondants.

En pratique

Environ 50% des malades insuffisant cardiaque seraient concernés par une carence martiale, carence qui est reconnue pour être un facteur prédictif indépendant de mortalité et de réduction des capacités fonctionnelles. Cet essai est le premier de cette taille à tenter de montrer un bénéfice de la supplémentation par voie orale.

Les résultats, publié ici, confirment la recommandation de la société européenne de cardiologie qui préconise, dans cette population, la correction de la carence martiale. Ces recommandations se basent sur les résultats positifs d’études et de méta-analyses, et notamment les essais FAIR-HF et CONFIRM-HF.

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X