Actu.médicales

Journée internationale du syndrome des jambes sans repos

La Journée internationale du syndrome des jambes sans repos (récemment rebaptisée maladie de Willis-Ekbom -MWE-) a eu lieu ce samedi. L’objectif est de sensibiliser le grand public à cette pathologie qui touche près de 8,5% de la population française et entraîne des troubles du sommeil et des répercussions importantes sur la qualité de vie au quotidien. 

Les symptômes apparaissent uniquement pendant les périodes de repos ou d’inactivité et ont tendance à s’aggraver le soir et la nuit. Il s’agit de décharges électriques, picotements, tiraillements, étirements ou « anxiété » ressentis dans les mollets ou les cuisses, et même dans les bras qui provoquent chez le patient un besoin irrépressible de se lever, de s’étirer et de marcher.
Dans les formes les plus sévères, ils apparaissent également tout au long de la journée, dès que le patient tente de se reposer. Ces sensations peuvent être difficiles à décrire mais le diagnostic est facile. Il s’agit du Syndrome des Jambes sans Repos, qui atteint des centaines de milliers de patients chaque année.
Les causes du syndrome des jambes sans repos restent assez mal connues. Toutefois, il s’agit d’un trouble neurologique qui impliquerait un dysfonctionnement d’un neurotransmetteur, la dopamine. Il y a aussi un facteur héréditaire, car on retrouve souvent la maladie sur plusieurs générations d’une même famille.
Certaines carences en fer (ferritine) ou en vitamines, B12 ou B9 notamment, et des maladies chroniques, comme le diabète ou l’insuffisance rénale peuvent également être des facteurs déclencheurs ou aggravants. Différents traitements pharmaceutiques ou non existent et justifient l’orientation des patients vers un médecin spécialiste et familier avec la prise en charge de la maladie.
Le 23 septembre, qui correspond à la date anniversaire de la naissance du neurologue suédois Karl-Axel Ekbom, qui a réalisé en 1945 la première étude clinique sérieuse sur ce syndrome, est donc l’occasion de différentes manifestations en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
X