Actu.médicalesCardiologie

La fibrillation auriculaire redoutable pour le système cardiovasculaire et rénal

La fibrillation auriculaire est associée à une augmentation du risque de plusieurs maladies cardiovasculaires avec, en tête de liste, l’insuffisance cardiaque. C’est ce que montre une méta-analyse parue dans le BMJ qui interpelle sur ces risques, bien au-delà de l’accident vasculaire cérébral.

La fibrillation auriculaire est associée à une augmentation du risque de décès, de maladie cardiovasculaire et de maladie rénale. Une méta-analyse parue dans le BMJ permet de mieux quantifier ces risques.31817406Les auteurs ont analysé 104 études de cohorte incluant  9.686.513 participants dont 587.867 avec fibrillation auriculaire. Leurs résultats montrent une augmentation du risque relatif de mortalité toute cause de 46%, un doublement du risque de mortalité cardiovasculaire et du risque d’accident cardiovasculaire. Le risque d’accident vasculaire cérébral est multiplié par 2.42.
Autres données, le risque relatif de maladie ischémique cardiaque est augmenté de 61%, le risque de mort subite de 88%, le risque de maladie chronique rénale est multiplié par 64%.
Enfin, le risque d’insuffisance cardiaque est multiplié par cinq, ce qui fait passer cette complication en tête de liste des risques absolus associés à la fibrillation auriculaire.

Référence :
Ayodele Odutayo et al.
Atrial fibrillation and risks of cardiovascular disease, renal disease, and death: systematic review and meta-analysis
BMJ 2016;354:i4482
[Retrouvez l’abstract en ligne]

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X