Actu.médicalesDiabétologieRevue de presse

La metformine pendant la grossesse réduit la prise de poids chez les femmes obèses non diabétiques

Référence :
Argyro Syngelaki et al.
Metformin versus Placebo in Obese Pregnant Women without Diabetes Mellitus
N Engl J Med 2016; 374:434-443
[Retrouvez l’abstract en ligne]

La metformine réduit la prise de poids chez les femmes obèses non diabétiques pendant la grossesse ainsi que le risque de pré-éclampsie, mais n’a pas d’incidence sur le poids de naissance des enfants. C’est ce que montre une étude parue dans le NEJM.

Chez les femmes enceintes obèses non diabétiques ayant un indice de masse corporelle supérieur à 35, l’administration de metformine pendant la grossesse réduit la prise de poids maternelle mais pas le poids de naissance du bébé.
La metformine, en augmentant la sensibilité à l’insuline, réduit la prise de poids maternelle chez les femmes enceintes présentant un diabète gestationnel. C’est pourquoi les auteurs de cette nouvelle étude l’ont testée chez des femmes dont l’obésité est associée à des complications au cours de la grossesse.tomber-enceinte
Pour cela, ils ont effectué une étude randomisée et contrôlée versus placebo incluant donc des femmes obèses d’IMC égal ou supérieur à 35. Parmi elles, deux-cents ont reçu 3g par jour de metformine et autant un placebo de la 12e-18e semaine de grossesse jusqu’à la naissance.
A la naissance, les auteurs n’ont pas constaté de différence de poids de naissance entre les enfants dont la mère était sous metformine et ceux dont la mère était sous placebo. En revanche, le gain de poids était inférieur chez les premières avec en moyenne 4,6 kg en trop après la naissance contre 6,3 kg pour les secondes et le risque de pré-éclampsie était significativement diminué (3% versus 11,3%).
Le traitement n’a en revanche eu aucune incidence sur la survenue d’un diabète gestationnel entre les deux groupes.

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X