Actu.médicalesInféctiologie

La vitamine D à haute dose chez les jeunes enfants ne prévient pas le risque d’infection respiratoire

Chez les enfants de 1 à 5 ans, une supplémentation quotidienne de 2000 UI de vitamine D ne réduit pas le risque d’infection respiratoire par rapport à une dose standard. Telle est la conclusion d’une étude parue dans le JAMA qui ne plaide pas en faveur d’une dose élevée de vitamine D en prévention des épisodes infectieux pendant l’hiver.  

Une supplémentation en vitamine D supérieure à la dose quotidienne de 400 UI par jour n’a pas d’utilité en terme de prévention des infections virales des voies respiratoires chez les jeunes enfants. Telle est la conclusion d’une étude multicentrique randomisée incluant 703 enfants.
Compte tenu du lien entre faible taux de 25-hydroxyvitamine D et risque d’infection virale des voies respiratoires supérieures, les auteurs voulaient vérifier si le fait d’augmenter les apports en vitamine D chez des enfants entre un et cinq ans par rapport à une dose standard réduisait le risque d’infection pendant une saison hivernale. L’essai a porté sur les mois d’hiver des années 2011 à 2015 au Canada.
La moitié des participants a reçu 2000 UI et l’autre 400 UI pendant quatre mois consécutifs et les auteurs ont calculé le nombre d’infections virales confirmées après écouvillonnage nasal pendant cette période.
Les résultats montrent que les enfants ont eu en moyenne 1,05 infection dans le groupe « haute dose » contre 1,03 dans le groupe « dose standard », une différence non significative. Il n’y avait pas non plus de différence significative concernant le délai moyen de survenue de la première infection : 3,95 mois dans le groupe « haute dose » et 3,29 dans le groupe « dose standard ».
Au terme de l’étude, le taux sérique de 25-hydorxyvitamine D était de 48.7 ng/mL dans le groupe « haute dose » et 36.8 ng/mL dans le groupe « dose standard ».

Référence :
Mary Aglipay et al.
Effect of High-Dose vs Standard-Dose Wintertime Vitamin D Supplementation on Viral Upper Respiratory Tract Infections in Young Healthy Children
JAMA. 2017;318(3):245-254
[Retrouvez l’abstract en ligne]

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X