Actu.médicalesRhumatologie

L’augmentation de la graisse sous-cutanée au tibia est associée avec une résistance osseuse diminuée chez des femmes âgées

L’obésité est associée à une augmentation du risque fracturaire, tout particulièrement sur des sites squelettiques présentant une grande proportion d’os cortical tels que l’humérus et la cheville.
L’obésité est associée à une augmentation du risque fracturaire indépendamment de la densité minérale osseuse, laissant penser que l’augmentation de l’adiposité pourrait avoir des effets négatifs sur la qualité de l’os.

Les auteurs de cette étude ont souhaité évaluer l’association entre différents dépôts adipeux et la microarchitecture osseuse corticale (microscanner périphérique à haute résolution au tibia) et la résistance osseuse (micro-indentation par ostéoprobe à la face antérieure du tibia) dans une cohorte de 202 femmes âgées en moyenne de 78,2 ans (±1,1).
Les paramètres de la microstructure osseuse et de la graisse sous-cutanée ont donc été évalués au tibia distal par la réalisation d’un microscanner périphérique à haute résolution. Les paramètres de la composition corporelle (masse grasse et masse maigre) ont été mesurés par DXA.

Les auteurs se sont attachés dans un 1er temps à rechercher les associations entre les paramètres de la composition corporelle, la résistance osseuse mesurée par micro-indentation et les paramètres de la microarchitecture osseuse en utilisant des corrélations de Pearson.

woman cheking lot of cellulite on her leg

La résistance osseuse mesurée par micro-indentation (BMSi) était inversement corrélée à l’indice de masse corporelle (IMC, R = -0,17 ; p = 0,01), la masse grasse du corps entier (R = -0,17 ; p = 0,02) et en particulier à la graisse sous-cutanée au tibia (R = -0,33 ; p < 0,001).
La graisse sous-cutanée au tibia était également positivement corrélée à la porosité corticale (R = 0,19 ; p = 0,01) et à la densité minérale osseuse volumétrique corticale au tibia distal (R = -0,23 ; p = 0,001).
Une analyse par régression linéaire a ensuite permis de retrouver que la graisse sous-cutanée au tibia était indépendamment associée avec le BMSi (coefficient β = -0,34 ; p < 0,001), la porosité corticale (coefficient β = 0,18 ; p = 0,01) et à la densité minérale osseuse volumétrique corticale (coefficient β = -0,32 ; p < 0,001).
Le paramètre de la résistance osseuse BMSi était lui indépendamment associé à la porosité corticale (coefficient β = -0,14 ; p = 0,04) et à la densité minérale osseuse volumétrique corticale (β = 0,21 ; p = 0,02) au tibia distal.

Au total, cette étude a permis de retrouver que l’augmentation de la graisse sous-cutanée au tibia était associée avec une diminution de la résistance osseuse et de la DMO volumétrique corticale et avec une augmentation de la porosité corticale.

Article commenté :
A High Amount of Local Adipose Tissue Is Associated With High Cortical Porosity and Low Bone Material Strength in Older Women
Sundh D, Rudäng R, Zoulakis M et al.
J Bone Miner Res 2016 ; 31:749-757

Retrouvez l’abstract en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
X