Actu.médicalesGynéco-obstétrique

Le dispositif intra-utérin protègerait du cancer de l’utérus

Porter un dispositif intra-utérin réduirait de plus d’un tiers le risque de cancer de l’utérus. Telle est la conclusion d’une méta-anaylse parue dans Obstetrics & Gynecology incluant plus de 12.000 femmes. Un benefice qui reste à confirmer et à expliquer. 

Le dispositif intra-utérin protègerait du cancer de l’utérus. C’est ce qu’indique une méta-analyse parue dans Obstetrics & Gynecology.
Les auteurs ont passé au crible 34 études apportant des données sur l’utilisation du stérilet chez des femmes et la survenue d’un cancer de l’utérus dans cette cohorte et ont intégré 16 d’entre elles dans leur méta-analyse incluant plus de 12.000 sujets.
Ils montrent que le fait d’avoir eu recours à ce moyen de contraception réduit de 36% le risque de cancer de l’utérus par rapport à sa non utilisation, indépendamment de l’exposition au papillomavirus. L’analyse porte néanmoins sur l’ensemble des cohortes sans distinction du type de stérilet utilisé, en cuivre ou hormonal, de l’âge de la pose ou encore de la durée d’utilisation.
Les auteurs suggèrent que le léger traumatisme local provoqué par la pose du stérilet (et son retrait) déclencherait une réaction inflammatoire qui aiderait à lutter contre les infections au papillomavirus et contre les lésions précancéreuses.
Le bénéfice suggéré par ces travaux pour les femmes porteuses d’un DIU est très important et reste à confirmer par de nouvelles études mais suggère déjà d’en tenir compte dans le choix d’une contraception en particulier chez les femmes qui n’ont pas bénéficié de la vaccination anti-HPV.

Référence:
Cortessis Victoria K et al.
Intrauterine Device Use and Cervical Cancer Risk: A Systematic Review and Meta-analysis

Retrouvez l’abstract en ligne

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X