Actu.médicales

Le sport peut-il remplacer les médicaments?

« Les bienfaits du sport vont bien au-delà d’un simple “décrassage” de l’organisme : des études épidémiologiques ont montré qu’il avait des effets non seulement préventifs sur bon nombre de maladies chroniques, mais également curatifs. On parle ici de troubles aussi graves que les maladies cardio-vasculaires, l’ostéoporose, la dépression ou le cancer ! », fait savoir Science & Vie.

« Globalement, une activité physique régulière (trois heures par semaine), même modérée, diminue de 30% le risque de mortalité prématurée. C’est pour les maladies cardio-vasculaires, première cause de mortalité dans le monde, que l’effet du sport est le mieux documenté », souligne le magazine.
Il rappelle que le sport « dilate les artères, augmente les dépenses énergétiques, équilibre le profil lipidique (cholestérol), fluidifie le sang, améliore la pression sanguine… ».  « Au final, une activité physique modérée mais régulière diminue la mortalité cardio-vasculaire de 35% », révèle l’article.


« En 2008, l’Inserm a passé en revue 2000 études scientifiques sur le sujet. Sa conclusion est sans équivoque : le sport constitue un traitement à part entière pour de nombreuses pathologies », souligne-t-il.
« Mieux : ses effets dépassent parfois ceux des médicaments ! Cinq séances hebdomadaires d’exercice physique pendant trois ans améliorent l’hypertension de façon comparable, voire supérieure, à une monothérapie médicamenteuse », assure Science & Vie.

Source : Science & Vie

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X