Actu.médicalesOncologie

Les nanotechnologies au secours des traitements anticancéreux

Des nanoparticules chargées de doxorubicine pourraient avoir une activité anti-tumorale efficace en pénétrant dans les cellules cancéreuses et en y déposant les traitements anti-cancéreux au sein des noyaux cellulaires. Une équipe de chercheurs de l’Institut de Recherche Méthodiste de Houston vient de réaliser une expérimentation à l’aide de modèles murins de cancer du sein métastatique. Ces résultats, publiés dans la revue Nature Biotechnology, représentent une piste prometteuse pour la prise en charge des cancers à un stade avancé.

Les nanotechnologies représentent un nouvel outil pour la recherche médicale permettant grâce à « l’infiniment petit » (1 nanomètre = 0,0000010 millimètre) de contourner certaines résistances aux traitements et d’agir au plus prêt des cibles thérapeutiques.

En cancérologie, les actions des traitements sont souvent limitées car seulement une petite partie de la dose administrée parvient à la tumeur. Les chercheurs ont utilisé une molécule médicamenteuse habituelle de chimiothérapie, la doxorubicine, couplée à un transporteur en silicium sous forme nanométrique. Ils ont injecté cette nouvelle forme médicamenteuse à des souris atteintes de cancers du sein métastasés au niveau des poumons.

Au total, huit mois après le traitement, quarante à cinquante pour cent d’entre-elles n’avaient plus de signe de cancer.
D’autres études devront confirmer ces résultats et leurs possibles applications à l‘Homme. Ce procédé permettant aux nanoparticules d’entrer à l’intérieur de la cellule cancéreuse pour y libérer la substance médicamenteuse directement dans le noyau cellulaire, représente un énorme espoir d’améliorations dans les domaines du cancer et de la thérapie anticancéreuse en particulier dans les cancers métastasés.

 Référence :
Xu R, Zhang G, Mai J, Deng X et al.
An injectable nanoparticle generator enhances delivery of cancer therapeutics.
Nat Biotechnol. 2016 Apr;34(4):414-8.
Retrouver l’abstract en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
X