Actu.médicalesCardiologie

L’Hypercholestérolémie : Nouvelle alternative aux statines

Une nouvelle classe d’hypocholestérolémiants agit sur une enzyme appelée ATP-citrate lyase, à l’intérieur du foie. Ils pourraient constituer une alternative aux statines chez les patients qui ont des effets secondaires, musculaires notamment.

Pour traiter le cholestérol aujourd’hui, les statines sont prescrites à des millions de patients. Elles sont capables de réduire les taux de cholestérol de manière très efficace. Mais elles peuvent avoir des effets indésirables de plusieurs types : des atteintes musculaires ou hépatiques, ou même augmenter un risque de diabète.

Une étude vient d’être menée pour tester l’efficacité et la sécurité de l’acide bempédoïque, un médicament oral anti-ATP-citrate lyase, sensé empêcher le foie de produire trop de cholestérol. Ce médicament n’est pas encore approuvé en Europe, mais cette étude – la plus grande jamais menée sur l’acide bempédoïque – pourrait changer la donne. Les résultats ont été publiés le 13 mars dans le New England Journal of Medicine.

L’acide bempédoïque testé sur plus de 2000 patients

Comme les statines, l’acide bempédoïque agit en bloquant une enzyme clé utilisée par l’organisme pour fabriquer le cholestérol dans le foie, en l’occurrence une enzyme appelée ATP-citrate lyase. Pour tester ce médicament, la recherche a été menée sur de 2 230 patients originaires de cinq pays différents (Royaume-Uni, Allemagne, Pologne, Canada et États-Unis) ayant des taux élevés de cholestérol et prenant des médicaments hypocholestérolémiants.

Ils ont été choisis au hasard pour recevoir soit le nouveau traitement, soit un placebo, en sus d’un hypocholestérolémiant, pendant un an. L’essai comprenait également une petite proportion de patients ayant un risque accru d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Des résultats très encourageants

Après trois mois de traitement, les chercheurs ont constaté que l’acide bempédoïque réduit le taux de cholestérol de 18,1% en moyenne, par rapport au groupe placebo. Le traitement s’est également avéré bien toléré par les patients.

Le Professeur Ray, qui a dirigé l’étude, explique : “l’un des principaux avantages de l’acide bempédoïque est l’absence d’effets indésirables musculaires (rapportés par certains utilisateurs de statines), car il est absorbé par le foie. Une fois convertie en sa forme active, le médicament ne peut pas quitter le foie, il ne peut donc pas pénétrer dans les muscles. Il pourrait constituer une option pour les patients qui ne tolèrent pas les statines.”

L’inihition de l’ATP citrate lyase efficace

Dans la même édition du New England Journal of Medicine, une autre étude de randomisation mendélienne a analysé l’impact d’un hypofonctionnement génétiquement déterminé de l’ATP citrate lyase, qui est une enzyme agissant dans la cascade de production du cholestérol en amont de l’HMG-CoA reductase (l’enzyme ciblée par les statines).

Les variations génétiques qui miment l’effet d’un inhibiteur de l’ATP citrate lyase et ceux d’une statine sur l’HMG-CoA réductase réduisent les taux de LDL-cholestérol de la même façon et sont associées aux mêmes effets sur le risque cardio-vasculaire, proportionnellement à la baisse des taux sériques de LDL-cholestérol.

Une nouvelle étude cherche maintenant à analyser les effets sur le long terme. La société pharmaceutique américaine à l’origine du médicament Esperion cherche aujourd’hui à obtenir une licence pour commercialiser le médicament cette année en Europe et aux États-Unis.

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X