Actu.médicales

Metformine : mise en garde contre ce médicament qui peut détruire vos reins

Médisite indique à ses lecteurs que « le 29 janvier 2018, l’ANSM a publié un communiqué rappelant l’importance d’adapter la posologie de la metformine en cas d’insuffisance rénale modérée car ce médicament peut conduire à une acidose lactique ».
Le site d’information explique que « la metformine était contre-indiquée chez les patients ayant une insuffisance rénale modérée jusqu’il y a peu. Lors d’une procédure d’évaluation européenne en 2016, il a été démontré que la metformine, traitement médicamenteux de référence du diabète de type 2, était finalement bénéfique pour les patients ayant une insuffisance rénale modérée ».
« Cette évaluation a donc permis de supprimer la contre-indication de ce médicament dans le cas d’une insuffisance rénale modérée. Cependant, la metformine reste contre-indiquée chez les patients souffrant d’une insuffisance rénale sévère », précise l’article.
L’ANSM explique que « la metformine expose à un risque très rare d’acidose lactique, parfois fatal, justifiant la surveillance des facteurs de risque, en particulier : choc cardiogénique ou hypovolémique, insuffisance cardiaque sévère, traumatisme sévère et septicémie ».
Médisite indique qu’« en France, depuis 2005, le nombre de notifications de cas d’acidose lactique liés à la metformine est passé de 10 à 72 par an (étude de 2012). L’analyse de ces 72 cas a mis en évidence que la quasi-totalité des patients souffrait d’une insuffisance rénale ».
« L’ANSM demande aux spécialistes de santé de suivre un schéma posologique adapté selon la fonction rénale du patient, de contrôler régulièrement sa fonction rénale, de respecter les contre-indications au traitement et de sensibiliser leurs patients sur les premiers signes de surdosage et d’acidose lactique », continue l’article.
Il ajoute que « l’ANSM fait également quelques recommandations aux patients traités par metformine », notamment : « Il est important de consulter régulièrement son médecin pour contrôler sa fonction rénale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
X