Actu.médicales

Régimes et les compléments alimentaires , tous ne sont pas efficaces

La plupart des régimes et compléments alimentaires n’ont aucun effet sur l’état de santé et le taux de mortalité. Certains peuvent avoir un intérêt.

Suivre un régime et prendre des compléments alimentaires sert-il réellement à quelque chose ? Peut-être pas, selon une étude menée par le chercheur Safi Khan de la West Virginia Universiy et publiée dans la revue Annals of Internal Medicine.

Cette étude analyse les résultats de 277 études randomisées, rassemblant plus d’un million de participants, pour comprendre comment les compléments alimentaires et les régimes influent sur les taux de mortalité et la santé cardiovasculaire.

Large méta-analyse

“Nous avons lancé cette étude parce que des millions de personnes aux Etats-Unis et dans le monde consomment des suppléments alimentaires ou suivent certains modèles de régimes, mais il n’existait aucune preuve montrant que ces comportements avaient un effet sur la protection contre les maladies cardiaques,” explique Safi Khan.

Sur les 16 compléments alimentaires étudiés, seuls deux semblent être bénéfiques : l’acide folique et les acides oméga 3, deux acides gras à longue chaîne. Le premier protègerait contre les accidents vasculaires cérébraux et le deuxième réduirait le risque d’attaques cardiaques et de maladies coronarienne.

L’étude s’est également penchée sur l’impact de ces compléments et régimes sur le taux de mortalité toutes causes, le taux de mortalité cardiovasculaire, le risque d’infarctus du myocarde, d’accidents cardiovasculaires et de maladie cardiaque coronarienne.

Résultat : consommer du calcium et de la vitamine D en même temps peut s’avérer dangereux et augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral. Pourtant, prendre du calcium ou de la vitamine D séparément n’aurait aucun effet sur la santé. Ce qui est également le cas pour tous les autres suppléments analysés par l’étude, tels que les suppléments multivitaminés, le fer, l’acide folique, le béta-carotène et les antioxydants.

Des résultats plus ou moins solides

Concernant les régimes, manger moins de sel par exemple augmente le risque de mortalité toutes causes chez les personnes ne souffrant pas d’hypertension artérielle. Mais baisse cependant le risque de décès par maladies cardiaques chez les personnes atteintes d’hypertension artérielle. Le régime faible en sodium est le seul qui aurait un effet significatif.

Les sept autres régimes étudiés, comme manger moins ou se concentrant sur différents types de lipides, n’avaient aucun effet sur la santé. Concernant l’effet d’un régime avec moins de sodium, il est supporté par la logique et par des données suffisantes émanant d’autres études, nombreuses. Mais les preuves sur lesquelles se basent les résultats concernant l’acide folique et l’oméga 3 sont moins robustes.

“Les études randomisées manquent de précision, explique Khan. Elles sont problématiques en termes de méthodologie, de population ciblées et de construction. Les résultats doivent donc être pris avec des pincettes.”

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X