Actu.médicalesGastroentérologie

Syndrome de l’intestin irritable : un espoir de traitement

La trypsine-3 est une enzyme qui serait responsable des ballonnements et des douleurs ressentis par les personnes atteintes de syndrome de l’intestin irritable en stimulant les neurones de l’intestin et en se liant à un récepteur précis. Une équipe de chercheurs toulousains viennent de publier, dans la revue Gut, les résultats de travaux expérimentaux réalisés à partir de muqueuse colique. Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives de traitement de cette maladie trop souvent considérée comme psychosomatique.   

Le syndrome de l’intestin irritable est aussi nommé syndrome du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle. Il s’agit des troubles digestifs très fréquents qui se caractérisent par des malaises ou des sensations douloureuses abdominales associés à des épisodes de diarrhées ou de constipation.
Sans gravité, il a un important retentissement sur la qualité de vie des personnes atteintes. Les causes de ce trouble sont encore inconnues et font l’objet de nombreuses recherches. Les auteurs ont souhaité rechercher les mécanismes induisant ces symptômes.
En 2007, ils mettaient en évidence une activité de type protéase (enzyme dont la fonction première est de digérer les protéines) anormalement élevée au niveau du côlon de ces patients grâce à une technique de visualisation de l’activité enzymatique (la “zymographie”). A partir de biopsies de muqueuse colique de patients et de témoins non atteints, ils ont identifié une protéase en cause : la trypsine-3. Cette enzyme agit à deux niveaux : elle excite les neurones intrinsèques et extrinsèques en se liant à un récepteur précis, le PAR-2 (protease-activated-receptor-2) et elle augmente la perméabilité épithéliale.
Les auteurs concluent que cette enzyme et son récepteur constituent des pistes intéressantes de traitement. Ils souhaitent continuer leur recherche afin d’examiner si ce mécanisme est impliqué dans d’autres pathologies liées à un dysfonctionnement épithélial, comme les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI).

Référence :
Rolland-Fourcade C, Denadai-Souza A, Cirillo C et al.
Epithelial expression and function of trypsin-3 in irritable bowel syndrome.
Gut. 2017 Jan 17. pii: gutjnl-2016-312094.
Retrouver l’abstract en ligne

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X