Actu.médicales

Un test de dépistage du VHC transportable à volonté

Des chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’Inserm, en collaboration avec la société Genedrive, viennent de développer un kit de dépistage du VHC extrêmement fiable et transportable jusqu’au patient. Il pourrait permettre d’améliorer le dépistage des porteurs chroniques asymptomatiques qui peuvent transmettre la maladie, en particulier dans les pays à bas revenus. Ces travaux sont parus dans Gut.

L’arrivée des antiviraux d’action directe a révolutionné la prise en charge de l’hépatite C mais reste le problème des porteurs asymptomatiques qui ignorent leur séropositivité et continuent de transmettre la maladie.
Environ 1% de la population mondiale serait infectée de façon chronique. Ces individus menacent l’atteinte de l’objectif fixé par l’OMS d’éradiquer la maladie pour 2030. Mais la donne pourrait changer grâce au développement d’un test rapide et fiable, transportable jusqu’au patient, par des chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’Inserm, en collaboration avec la société Genedrive.
Ce test repose sur la détection des ARN du virus et leur amplification grâce à l’appareil. Les opérations de PCR se font en effet dans le kit miniaturisé grâce à un ventilateur qui permet la succession des 40 cycles nécessaires. L’analyse peut être réalisée en une heure environ.
Actuellement, l’utilisation de PCR nécessaire au diagnostic requiert des infrastructures dédiées et du personnel qualifié souvent inaccessibles dans les régions défavorisées ou éloignées. Le test a été comparé par rapport à la technique de diagnostic standard sur des cohortes de l’Institut Pasteur en France et du National Health Service de Nottingham au Royaume-Uni, puis a été validé avec des échantillons provenant d’Afrique-du-Sud, du Kenya, du Ghana, du Nigéria, et d’Ouganda.
Il a montré une sensibilité de 98,6% (95% ; 96.9% – 99.5%) et une spécificité de 100% (95% ; 99.3% – 100%) pour la détection du VHC. En pratique, l’appareil pèse 600g et fonctionne avec des piles. Il nécessite un prélèvement sanguin de 30 μL. Il a obtenu une certification CE pour une distribution en Europe, et sera disponible dans un second temps à la vente au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie du Sud-Est, et en Inde.

Référence :
Alba Llibre et al.
Development and clinical validation of the Genedrive point-of-care test for qualitative detection of hepatitis C virus 
Gut 2018;0:1–8
[Télécharger l’article]

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X