Actu.médicalesDiabétologie

Une étude randomisée contrôlée contre placebo ne démontre pas l’effet hypoglycémiant du fénugrec

Bien que ses adeptes soient nombreux, la place de la phytothérapie dans le traitement du diabète est incertaine. Parmi les diverses propositions de la médecine ayurvédique (d’origine indienne) et de la médecine chinoise faites dans le traitement du diabète de type 2 (DT2), le fénugrec semble être la médication la plus intéressante.

De par leur haute teneur en saponines furostanoliques, les graines de Trigonella foenum-graecum ont un effet anti-oxydant, une activité hypoglycémiante, un potentiel néphroprotecteur et des propriétés de stabilisant membranaire plus ou moins bien démontrés expérimentalement.vertus-sante-fenugrecCe potentiel pourrait en faire un traitement complémentaire du DT2. De fait, une amélioration de la tolérance au glucose et une amélioration du profil lipidique ont été décrites après administration de fénugrec aussi bien chez l’animal que chez l’homme.

C’est donc avec une curiosité bienveillante mais non dénuée de scepticisme que nous avons décortiqué cette étude multicentrique randomisée contrôlée comparant à un placebo le Fenfuro, un nouvel extrait de graines de fénugrec enrichi en saponines, administré en add-on à la dose de 500 mg/jour pendant 90 jours chez 154 sujets DT2. Les sujets diabétiques depuis moins de 5 ans étaient traités par metformine et suivaient un régime standardisé.
L’extrait de fenugrec a entraîné une diminution plus importante et plus fréquente des glycémies basales et post-prandiales (89% des sujets vs 72% sous placebo) mais il n’y avait pas de diminution significative de l’HbA1c. L’augmentation des taux de peptide C notée à l’issue de l’étude était significative et comparable dans le groupe fénugrec et le groupe placebo.
Par ailleurs 49% des sujets sous fénugrec ont rapporté une diminution du traitement anti-diabétique conventionnel contre 18% dans le groupe placebo. La tolérance était excellente. C’est à l’évidence le point le plus positif de cette étude ! Pourtant bien que l’HbA1c ne soit pas modifiée, les auteurs concluent que le fenugrec a un effet additif significatif à celui de la metformine ! Appréciation pour le moins optimiste que les données objectives n’incitent pas à partager…

Cet essai randomisé contrôlé contre placebo ne permet donc pas de légitimer le fénugrec comme un complément utile démontré du traitement conventionnel du diabète car comment admettre qu’un traitement anti-diabétique digne de ce nom n’améliore pas l’HbA1c !

Par le Pr Jean-Louis Schlienger (Strasbourg) [Déclaration de liens d’intérêts]
Article commenté :
A multicenter clinical study to determine the efficacy of a novel fenugreek seed (Trigonella foenum-graecum) extract (FenfuroTM) in patients with type 2 diabetes
Verma N, Usman K, Patel N et al.
Food & Nutrition Research 2016, 60: 32382

**Retrouvez l’abstract en ligne**

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
X