Actu.médicales

Une substance anti-cancer dans le lait maternel ?

Dans sa chronique pour Sciences et Avenir, le Pr David Khayat, chef de service de cancérologie à la Pitié-Salpêtrière, indique que « des chercheurs de l’université de Lund, en Suède, viennent d’annoncer qu’une protéine présente dans le lait maternel avait la capacité d’éliminer des cellules cancéreuses. Cette découverte prometteuse devrait maintenant permettre l’élaboration d’un nouveau traitement ».
Le spécialiste explique que « nommée “Hamlet” (Human Alpha lactalbumin Made Lethal to Tumour cells), cette protéine est connue depuis plus de 20 ans dans le monde scientifique. Mais le Pr. Catharina Svanborg, immunologue à l’université de Lund, a annoncé avoir découvert par hasard de nouvelles propriétés en lien avec cette protéine issue du lait maternel lors de travaux portant initialement sur son action antibiotique. La substance était injectée chez des patients atteints de cancer de la vessie ».
« Résultat : ils auraient excrété les cellules tumorales via leurs urines en quelques jours. Cette surprenante découverte est d’autant plus intéressante que contrairement à la chimiothérapie, les cellules saines n’étaient pas attaquées par l’Hamlet », précise le Pr Khayat.
Il remarque que « désormais, il est nécessaire de formuler un traitement efficace à base de cette substance. Ce qui peut prendre un peu de temps même si l’équipe de recherche a fait savoir que les bénéfices liés à leur découverte seront reversés aux laboratoires de recherche pour cette mise au point finale ».
« Les scientifiques espèrent que ce composé du lait maternel pourrait également aider à lutter contre le cancer de l’intestin ou du col de l’utérus. Un nouvel essai comparant l’Hamlet à un placebo est prévu incessamment pour tester cette hypothèse », ajoute le professeur.

Source:Sciences et Avenir

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X