Actu.médicales

Voyages et dissémination des bactéries productrices de bêta-lactamases à spectre élargi

La colonisation par entérobactéries productrices de BLSE toucherait jusqu’à 70% des voyageurs dans certaines régions du monde. Si la diarrhée est un symptôme bien connu des voyageurs, cette propagation de bactéries intestinales multi-résistantes l‘est moins. Elle fait l’objet d’une revue de la littérature dans un numéro spécial du Journal of Travel Medicine consacré aux diarrhées du voyageur.

L’augmentation de la résistance aux antibiotiques est un problème majeur de santé publique. Les bactéries intestinales multi-résistantes (MDR) se sont répandues dans le monde entier avec notamment des entérobactéries productrices de bêta-lactamases à spectre élargi (BLSE).
Les BLSE entrainent des résistances à la majorité des bêtalactamines. Leur apparition dans les bactéries Gram négatif et leur dissémination coïncident avec l’utilisation d’antibiotiques à large spectre et peuvent occasionner des infections hospitalières et communautaires.
Les millions de personnes qui voyagent annuellement dans des régions aux conditions de salubrité et d’hygiène sous-optimales contribuent considérablement à cette propagation. Des chercheurs français, finlandais et suédois ont voulu faire un point sur cette dissémination.
Ils ont réalisé une revue de la littérature de 2010 à 2016 et ont sélectionné 16 études portant sur des entérobactéries productrices de BLSE acquises par le voyage. Ils retrouvent que 20 à 70% des voyageurs de zones subtropicales ou tropicales sont colonisés et identifient des facteurs de risque de colonisation : la destination (Inde puis Asie puis Moyen-Orient), la présence de troubles digestifs et l’utilisation d’antibiotiques.
Pour conclure, les auteurs soulignent que même si la plupart des personnes colonisées restent asymptomatiques, l’acquisition d’entérobactéries productrices de BLSE peut avoir des conséquences graves à la fois au niveau individuel et communautaire. Ils appellent à une mobilisation afin de lutter contre cette épidémie.

Référence :
Woerther PL, Andremont A, Kantele A.
Travel-acquired ESBL-producing Enterobacteriaceae: impact of colonization at individual and community level.
J Travel Med. 2017 Apr 1;24(suppl_1):S29-S34.
Retrouver l’abstract en ligne

[adning id="56586"]
Bouton retour en haut de la page
X